Rechercher
  • Enora Treguer

LA NATURE STRUCTURE LA PRATIQUE DU VINYASA

Dernière mise à jour : 11 mars



La NATURE suscite profondément la curiosité de l’humain. Celui-ci a ce besoin d’explorer notre Terre et ses ailleurs. Ce n’est pas seulement pour des raisons de survie, mais c’est aussi pour lui-même. Tout ce qui est dans l’univers, sur Terre et dans les différents règnes de la nature existent en l’humain, en chacun de nous. Nous sommes intéressés par la nature, dans un sens, car nous sommes curieux de


nous-même. Les principes de la nature et ses lois, nous composent et nous régissent. Observer et aller vers une compréhension de la nature nous amène vers une appréhension de nous-même. Elle est une riche source d’inspiration et d’informations pour ce qu’elle est, mais également car elle nous dévoile. La nature permet d’étendre nos limites et nos perceptions. Elle nous offre son intelligence. Elle nous envoie à l’essentiel. La contempler nous achemine vers le cœur de notre être. Entrer dans la nature, c’est nous accueillir, nous. C’est se mouvoir avec le flot de la vie.


La pratique de vinyasa, que je transmets, contient cette sagesse là. Elle nous invite au cœur de la nature. Elle nous permet de rencontrer la nature, son intelligence et ses lois dans le dessein de créer et vivre des expériences accordées au flot naturel. Les éléments font partie intégrante de cette méthode, tout comme ils composent notre vie la plus intime. Nous sommes en contact avec la terre lorsque nous mangeons, avec l’eau lorsque nous buvons, avec le feu lorsque nous sommes touchés par la lumière et la chaleur du soleil. Nous sommes en lien avec l’air lorsque nous respirons, et avec l’éther dans l’espace où nous nous déplaçons. Chaque jour, nous découvrons la richesse que les éléments nous apportent. Nous les traversons sans vraiment nous en rendre compte. Pourtant, œuvrer avec les éléments qui nous constituent, permet de nous révéler des informations sur nous-même, et de travailler pour le meilleur de notre être.


Dans la pratique, nous nous mouvons aux rythmes des cycles de la vie, comme les saisons, les mouvements lunaires, journaliers... Nous observons que les principes du macrocosme se trouvent également dans le microcosme. Dans le grand monde (l’infiniment grand ou le macrocosme), nous pouvons distinguer des liens avec le petit monde (le petit ou le microcosme). Nous retrouvons l'aspect cyclique dans la pratique de vinyasa. Nous vivons sur le tapis les lois et les grands principes universels. Nous nous mouvons en harmonie avec la vie. La nature parle et vie en nous. En tant qu’humain, nous ne sommes pas séparés de la Nature : nous la composons et participons à la vie cosmique. Alors, nos organes, notre psyché (etc…) sont en correspondance avec certaines parties du monde. Tous les aspects de l’univers semblent intimement liés entre eux.



La pratique du vinyasa yoga se compose dans le son de la nature, pour le chant harmonieux de l’humain. C’est pour ces principales raisons que j’ai à cœur, aujourd’hui, de créer et de transmettre des séances qui tentent de respecter la nature qui nous entoure, ainsi que la nature profonde de l’humain. Que se soit pour être en santé ou encore pour évoluer, il est nécessaire d'œuvrer avec la nature et les humains que nous sommes. Si nous prêtons attention, la nature nous dévoile le juste chemin.


Avez-vous déjà prêté attention à ces affinités, qui remplissent les différentes échelles de la vie ?




36 vues0 commentaire